MAIS… QU'EST-CE QUE EONA-X ?

Juan Giron
Communications d'entreprise mondiales chez Amadeus IT Group SA

Certains observateurs des infrastructures de données et de cloud à l'avenir pourraient se gratter la tête. Détendez-vous et soyez prêt pour de bonnes nouvelles. Ce n'est pas un nouveau super-héros féminin, mais un cadre prometteur pour les voyages et la mobilité. Le futur espace européen des données de mobilité porte un nom : Eona-X.

La future association Eona-X (en cours de formalisation) a déjà porté la création d'un prototype de voyage sans couture qui existe actuellement et qui a été présenté au groupe de travail. Ce prototype d'espace de données de mobilité récupérerait différents moyens de transport, par exemple pour aller de Los Angeles à Paris en combinant l'avion, le chemin de fer et le train de banlieue.

Entre 2022 et 2023, ils prévoient de créer la plate-forme d'échange de données et vers 2024, ils s'engagent à mettre en œuvre la plate-forme, avec une bonne motivation basée sur les Jeux Olympiques.
"Nous avons choisi", a déclaré Jean-François Cases, Président du Association Gaia-X pour les données et le cloud (AISBL) Comité d'affaires de l'espace de données et Amadeus' IP Director, « pour faire avancer stratégiquement notre projet de mobilité en petit comité regroupant des entreprises telles qu'Amadeus, la SNCF, le Groupe ADP, l'Aéroport Marseille Provence et TeraLab ».

"Nous avons travaillé avec Gaia-X dans la standardisation des technologies qui permettront l'interconnexion future des espaces de données, car nous avons tous besoin de paiements, d'énergie, de green deal...", a-t-il ajouté lors de la session plénière du Gaia-X Hub France.

« Il y a la nécessité de démarrer la plateforme », a exhorté Jean-François Cases, « mais il y a aussi une notion de bien commun ; nous construisons tous un bien commun. Il faut sortir de l'égoïsme des différentes sociétés et pour cela, un financement intermédiaire semble important, au moins pour le lancement ».